QuentinDelapierre


Profil

Biographie

Palmares

Medias

Informations générales

N° de licence:

ISAF ID:

Age : 0

Coordonnées

Adresse: ()

Lieu de naissance :

Structures et collectifs

Club :

Ligue : ()

Pôle :

Collectif :

Supports :

Quentin Delapierre et Manon Audinet, se connaissent depuis qu’ils sont enfants et régataient déjà l’un contre l’autre en catamaran. Quentin débute à la Cataschool, à Larmor-Baden, avant d’intégrer le Dispositif France Jeunes Inshore de la FFVoile. Après deux victoires sur le Tour Voile en 2016 et 2018, Quentin choisit de se consacrer à une préparation olympique. 

Seulement un an après avoir formé leur duo, le Vannetais Quentin Delapierre et la Rochelaise Manon Audinet commencent à marquer leur territoire et s’offrent à Enoshima, sur le plan d’eau des Jeux Olympiques, leur première victoire internationale lors de la World Cup Séries.

Quentin Delapierre, Nacra 17 (école de voile CATASCHOOL – 56) : « C’était un pari osé pour Manon comme pour moi car en 2018 je sortais du Tour Voile, je n’avais jamais fait de Nacra et le délai était vraiment court pour arriver jusqu’à Tokyo. Mais Manon était convaincue et nous nous sommes tout de suite tout de suite engagés avec l’ambition de progresser rapidement et de nous en donner les moyens. Le fait d’aller à Tokyo est une véritable réussite personnelle même si ce n’est évidemment pas la finalité, il faut maintenant aller chercher une médaille. Mais je suis aujourd’hui persuadé qu’on a les capacités de régater parmi les meilleurs, nous n’avons vraiment pas à rougir mais nous devons encore progresser. Nous ne sommes pas les favoris, mais je suis persuadé qu’on fait partie des outsiders et que nous sommes très observés et craints sur certaines allures. En tous cas cette sélection nous donne une patate d’enfer pour nous donner à fond ! »

Année   Intitulé de la compétition Type de compétition Bateau Grade

Nacra17


La série Nacra 17 marque le grand retour du multicoque sur les Jeux Olympiques. Monté sur des dérives courbes, ce catamaran a la particularité de faire partie de ces "bateaux qui volent" dès qu'ils prennent de la vitesse. Spectaculaire, le Nacra 17 peut parfois s'avérer difficile à manier pour des équipages qui en sont encore à une phase de découverte du support. L'autre singularité de ce bateau olympique est qu'il est mixte. Il attire des profils venus de tous horizons.

Les Médailles d'or olympiques

1988 N. Hénard / J.Y. Le Déroff FRA
1992 N. Hénard / Y. Loday FRA
1996 J. Ballester Tultesa / F. Leon ESP
2000 R. Hagara / H. Steinacher AUT
2004 R. Hagara / H. Steinacher AUT
2008 A. Paz / F. Echavarri ESP
2016 S. Lange / C. Carranza Saroli ARG

 

Médailles olympiques françaises

1992 N. Hénard / Y. Loday Or
1988 N. Hénard / J.Y. Le Déroff Or

Articles en rapport

JO Tokyo 2021, jour 4 : Les français dans le match

Quatrième jour particulièrement engagé sur le plan d’eau d’Enoshima et marqué par l’entrée en lice des derniers équipages français : les 470 avec Camille Lecointre/ Aloïse Retornaz et Kevin Peponnet/ Jérémie Mion puis le duo de Nacra 17 Quentin Delapierre / Manon Audinet. Une belle entrée en matière pour ces équipages, tous d’ores et déjà dans le haut du tableau international.

JO Tokyo 2021, jour 5 : Charline Picon s'assure une deuxième médaille olympique, Thomas Goyard joue l'argent ou le bronze

Les planchistes français Charline Picon et Thomas Goyard, ont aujourd’hui prouvé l’excellent niveau de la RS:X Française en se qualifiant pour leurs « medal races » (finale) avec de grandes chances de médailles.

Le duo Camille Lecointre et Aloïse Retornaz rêve d’Or

470 - Camille et Aloïse « Notre point fort, c’est les medal races »