LucasRual


Profil

Biographie

Palmares

Medias

Informations générales

N° de licence:

ISAF ID:

Age : 0

Coordonnées

Adresse: ()

Lieu de naissance :

Structures et collectifs

Club :

Ligue : ()

Pôle :

Collectif :

Supports :

Lucas et Emile se sont rencontrés au Sport- Etudes de La Baule. Formé en septembre 2012, le duo pornicais dispose d’une complémentarité et une complicité à toute épreuve ! Après une très belle carrière en 29er, ils s’imposent désormais en 49er en se plaçant déjà plusieurs fois dans les 10 premiers des championnats d’Europe et du Monde.

Lucas est étudiant en école d’ingénieur à l’INSA Rennes et a mis leurs études entre parenthèses jusqu’à la sélection du bateau français pour Tokyo.

Lucas Rual, 49er (Club Nautic Pornic – 44) : « Je me souviens que quand je régatais en Optimist, je regardais à la télévision les compétitions des 470 aux Jeux Olympiques. C’est un rêve d’enfant ! Et aujourd’hui c’est vraiment difficile de réaliser. Tous les équipages français ont un très bon niveau, et tous méritent cette place, alors bien sûr on y croyait, mais cela semblait toujours un peu loin. Ce qui est grisant, c’est que nous sommes des outsiders mais on sait que l’on peut se battre pour être devant. On l’a déjà montré, on est vraiment pas loin. Une médaille est clairement possible. »

Année   Intitulé de la compétition Type de compétition Bateau Grade

49ers


Le 49er est peut-être l'engin le plus difficile d'accès de tous les supports olympiques. Il faut dire que ce dériveur double a été admis dans l'Olympe pour ses capacités à assurer le spectacle. Au portant, il affiche une surface de voile de près de 60m2, ni plus ni moins qu'un appartement avec deux chambres, salon, cuisine et salle de bain, le tout posé sur un esquif de 125kg ! Les funanmbules capables de dompter un tel engin sont rares.

Médailles d'or olympiques

2000 T. Johanson / J. Jarvi FIN
2004 I. Martinez / X. Fernandez ESP
2008 Jonas Warrer / Martin Kirketerp Ibsen DEN
2012 I. Jensen / N. Outteridge AUS
2016 P. Burling / B. Tuke NZL

Articles en rapport

JO Tokyo 2021, jour 3 : les filles dans le vent

Trois jours après le lancement des épreuves pour les planches et les Lasers, c’est au tour des 49er de faire leur entrée en compétition. Si le typhon n’est pas passé proche d’Enoshima, les conditions de vent étaient particulièrement variables ce mardi sur le plan d’eau olympique.

JO Tokyo 2021, jour 4 : Les français dans le match

Quatrième jour particulièrement engagé sur le plan d’eau d’Enoshima et marqué par l’entrée en lice des derniers équipages français : les 470 avec Camille Lecointre/ Aloïse Retornaz et Kevin Peponnet/ Jérémie Mion puis le duo de Nacra 17 Quentin Delapierre / Manon Audinet. Une belle entrée en matière pour ces équipages, tous d’ores et déjà dans le haut du tableau international.

JO Tokyo 2021, jour 5 : Charline Picon s'assure une deuxième médaille olympique, Thomas Goyard joue l'argent ou le bronze

Les planchistes français Charline Picon et Thomas Goyard, ont aujourd’hui prouvé l’excellent niveau de la RS:X Française en se qualifiant pour leurs « medal races » (finale) avec de grandes chances de médailles.

JO Tokyo 2021, jour 6 : Charline Picon et Thomas Goyard en quête d’une médaille

Prêts à vivre une journée historique demain