AlbaneDubois


Profil

Biographie

Palmares

Medias

Informations générales

N° de licence:

ISAF ID:

Age : 0

Coordonnées

Adresse: ()

Lieu de naissance :

Structures et collectifs

Club :

Ligue : ()

Pôle :

Collectif :

Supports :

Native du Nord, monitrice de voile, kinésithérapeute, elle n’avait jamais régaté avant 2015 et son association avec Lili Sebesi. Elle prend rapidement ses marques et intègre le pôle France en 2016. À chaque grand championnat, leurs noms grimpent dans les classements. En juin 2017, lors de la finale de la Coupe du Monde, Lili et Albane, qui naviguent ensemble que depuis quinze mois seulement, s’emparent du bronze confirmant leur fulgurante progression. En 2020, elles signent leur meilleure performance avec une belle 4ème place lors du Mondial. L’objectif principal de Lili Sebesi et Albane Dubois est désormais de faire un top 10 aux Jeux Olympiques au Japon.

Année   Intitulé de la compétition Type de compétition Bateau Grade

49ersFX


Le 49er FX a été choisi par l'ISAF le 4 mai 2012 comme skiff à deux équipières pour les Jeux olympiques de 2016. La coque, les ailerons de rappel, les appendices et l'accastillage sont identiques à ceux du 49er. Les deux éléments du mât ont été raccourcis d'environ 45 cm par rapport au 49er. Le foc est légèrement plus petit, ainsi que le gennaker. La grand-voile comporte une latte en moins.

2016 M. Grael / K. Kunze BRA

Articles en rapport

Le duo Lili Sebesi et Albane Dubois en route vers Tokyo

Hier, mardi 27 avril 2021, moins de 3 mois avant l’ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo, le Bureau Exécutif du CNOSF s’est réuni pour valider la sélection du duo Lili Sebesi et Albane Dubois en 49er FX (dériveur double haute performance féminin). Les Françaises sont désormais prêtes à tout donner jusqu’aux JO cet été !

JO Tokyo 2021, jour 3 : les filles dans le vent

Trois jours après le lancement des épreuves pour les planches et les Lasers, c’est au tour des 49er de faire leur entrée en compétition. Si le typhon n’est pas passé proche d’Enoshima, les conditions de vent étaient particulièrement variables ce mardi sur le plan d’eau olympique.