Championnats du Monde 49er et Nacra : des enjeux majeurs pour les français

Cet article a été rédigé par 1001 vagues, et posté le 29-11-2019

Lili Sebesi / Albane Dubois ( 49er Fx). ©SAILING ENERGY/WORLD SAILING

Du 3 au 8 décembre, les équipages de 49er et FX (dériveur double haute performance masculin et féminin) et Nacra (catamaran mixte à foil) s’affronteront dans la célère baie d’Auckland en Nouvelle Zélande. A quelques mois des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, ce championnat du monde s’annonce d’ores et déjà très exigeant tant le niveau international est élevé. Outre les titres très convoités de champions du monde, les français des deux séries : 49er féminin et Nacra, doivent également profiter de la compétition pour qualifier la France pour les Jeux Olympiques.

Ce championnat du monde est une régate importante en vue  de Tokyo 2020. L’équipe de France y est représentée par 4 équipages en 49er féminin et masculin et en Nacra 17, challengés par une l’équipe de France « partenaires » dont le niveau est particulièrement relevé.

Guillaume Chiellino, directeur de l’équipe de France : « Ce mondial avec 3 des séries olympiques, s’annonce très bien ! Quelques mois avant les Jeux, le plateau est impressionnant, avec des équipages qui sont à leur meilleur niveau. La Nouvelle Zélande est le pays du rugby, mais aussi de la voile grâce à la célèbre Coupe de l’America. L’équipe de France est sur place depuis quelques semaines, tous ont beaucoup navigué sur ce plan d’eau. Les conditions sont fraiches mais avec du vent et du soleil. Pour nous les enjeux sont très importants avec deux séries qu’il reste à qualifier pour les Jeux Olympiques : les Nacras et 49er féminin. L’équipage masculin de 49er de Matthieu Frei et Noé Delpech avaient quant à eux brillamment sélectionnés leur bateau lors des Mondiaux à Aarhus en 2018. Nous avons les capacités de qualifier ces deux séries mais les places coûtent chers et la bataille est rude. Tous les équipages se sont très bien préparés ces derniers mois et peuvent briller cette semaine à Auckland.»

 

En Nacra 17, les quadruples champions du monde Billy Besson et Marie Riou sont entrés dans leur préparation olympique de manière intensive ces derniers mois et ont soif de retrouver un podium mondial. Ils seront en concurrence avec le jeune duo Quentin Delapierre et Manon Audinet dont l’ascension est fulgurante, remportant cet été l’étape japonaise de coupe du monde. Pour les deux équipages, l’objectif est de qualifier la série pour les Jeux. 5 places seront attribuées à l’issue de ce mondial.

Marie Riou, Nacra 17 : « Nous venons de terminer 2ème du championnat d’Océanie qui était une sorte de régate d’entrainement cette semaine à Auckland. Les conditions étaient bonnes mais variées, nous sommes plutôt contents du résultat qui nous met en confiance pour ce mondial. Depuis cet été nous avons fait de belles sessions d’entrainements. L’objectif principal sera d’aller qualifier le bateau pour les Jeux Olympiques. Avec Billy on se connait très bien, nous allons donner notre maximum pour aller chercher un podium. Nos concurrents savent qu’on est là. On est dans le coup, ça va bagarrer ! ».

 

Côté 49er, le niveau mondial est extrêmement élevé. Si Matthieu Frei et Noé Delpech ont une solide saison derrière eux, tous viennent pour monter sur le podium. 

Noé Delpech, 49er : « Nous sommes contents de notre préparation. Depuis quelques temps on monte en puissance, on montre qu’on est dans le match. Le niveau international est super dense, je pense que les 25 meilleurs mondiaux peuvent prétendre à un podium. Et du côté des équipages français, nous sommes 4 bateaux avec un niveau très serré, voire quasiment ex-aequo. On sait qu’on est l’équipage qui a le plus d’expérience, nous sommes généralement présents sur les grands rendez-vous. Nous attaquons confiants et rassurés ».

 

L’équipage féminin de 49er, doit également sélectionner la France pour les Jeux Olympiques.  6 pays, parmi ceux qui ne sont pas encore qualifiés repartiront avec leur ticket pour Tokyo. Le duo Lili Sebesi et Albane Dubois, est capable de performer mais sera mis à rude épreuve face à une flotte de très gros niveau et des concurrentes françaises Julie Bossard et Aude Compan qui ont montré cet été qu’elles étaient pouvaient également accrocher un podium mondial.

Albane Dubois, 49er féminin : « Avec Lili nous avons fait la démarche d’arriver tôt en Nouvelle Zélande pour nous acclimater et profiter de 10 jours d’entrainements intensifs où nous avons eu beaucoup de vent. Pour nous l’enjeu est en effet de qualifier notre série. Nous avions manqué la qualification en 2018 à Aarhus de seulement 2 places. C’est notre deuxième chance, et le but est bien sûr que ce soit nous qui qualifions la nation… mais Julie et Aude vont vouloir le faire également. Nous allons essayer de faire abstraction de tout ça et nous concentrer pour faire une belle régate. Ça devrait être accessible, on s’est bien entrainées pour cela avec des stages en Espagne notamment. On se sent bien, prêtes à tout ! ».

 

L’équipe de France engagée :

49er (dériveur double haute performance)

  • Matthieu FREI (SRC) et Noé DELPECH (YCPR Marseille)
  • Lucas RUAL (APCC) et Emile AMOROS (CN Pornic)
49er FX (dériveur double haute performance) :
Lili SEBESI (SN Marseille) et Albane DUBOIS (GGVLS)

Nacra 17 (mixte catamaran à foil):
Billy BESSON (YC La Grande Motte) et Marie RIOU (VP 29)

Télécharger l’ensemble de la délégation française

 

Le programme du championnat du Monde :

Du 3 au 5 décembre : courses de qualification

6 et 7 décembre : phases finale

8 décembre : Medal Races*

*la Medal Race, la « course à la médaille », est une manche de 30 minutes pour les dix premiers classés de chaque série et dont les points comptent double

 

Site officiel : https://49er.org/event/2019-world-championship/?event_id=16331#eventoverview

 

Ajouter aux favoris lien.