Médaille(s) promise(s)

Cet article a été rédigé par Communication / 1001 Vagues, et posté le 09-06-2018

Pierre Le Coq

Depuis mardi, l’Equipe de France et les meilleurs coureurs mondiaux ont rendez-vous dans la cité phocéenne pour la World Cup Series Final Marseille, finale de la coupe du monde de voile après les étapes de Gamagori (Japon), Miami (États-Unis) et Hyères (France) en avril dernier.
Après 3 jours de régates dans d’excellentes conditions, les Français occupent ce soir les trois premières marches du podium RS :X hommes (Windsurf) à la veille de la Medal Race.

212 régatiers du plus haut niveau international animent la rade sud de Marseille, entre le Roucas-Blanc et le Frioul depuis le début de la semaine. Ils représentent 34 nations dans 8 des 10 séries olympiques que l’on retrouvera pour les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo. Demain, les 10 meilleurs des catégories RS :X Hommes (Windsurf), RS :X Femmes (Windsurf) et Nacra 17 (catamaran mixte à foils) participeront à leurs grandes finales dont les points comptent double et à l’issue desquelles les vainqueurs seront connus !

Les 5 autres séries (Laser hommes et femmes, 470 hommes et femmes, Finn) auront encore 3 manches à courir demain. Si certains français sont déjà bien positionnés et espèrent pouvoir jouer le podium, la régate est loin d’être terminée pour d’autres qui espèrent profiter de cette dernière journée pour rentrer dans le top 10 et participer à la Medal Race dimanche. 

Guillaume Chiellino – Directeur de l’Équipe de France
« La France sera représentée dans deux Medal Race sur trois qui se dérouleront demain. Brillamment représentée en RS:X hommes puisque l’Équipe de France a la possibilité de refaire le triplé demain (les Français ont raflé les 3 médailles lors de la dernière étape World Cup Series Hyères – TPM). Pierre (Le Coq) a été impressionnant toute la semaine.  Thomas (Goyard) et Louis (Giard) ont fait un excellent parcours.
Bonne nouvelle aussi côté RS:X femmes puisque Lucie (Belbeoch) enchaine sa 2e Medal Race d’affilée en coupe du monde.
Les courses en flotte continuent dans les autres séries. Les 470 Hommes français réalisent une très belle journée, ainsi que Marie Barrué en Laser Radial. » 

Pierre Le Coq – 1er en RS :X Hommes(Windsurf)
« Il a fallu revoir un peu la stratégie aujourd’hui avec un secteur de vent plus à droite que ce qu’on a eu les premiers jours. Ça a été assez varié, des grandes options, soit à droite, soit à gauche. Il fallait privilégier les départs et la vitesse. Je suis vraiment content de mes départs et je pense être un des plus rapides. Ce qui rend la course tout de suite plus simple ! »
On voit qu’on est en forme avec Louis (Giard, 3e) et Thomas (Goyard, 2e), mais il faut rester vigilant parce que, pour tout le monde, l’objectif cette année c’est le Championnat du Monde à Aarhus et il faut s’attendre à ce que la concurrence soit encore plus élevée.
Avec des manches de 1er, 2e et 1er aujourd’hui, j’ai 11 points d’avance donc la médaille de bronze est assurée demain. C’est plutôt plaisant d’être dans cette posture, j’ai donné le maximum de moi-même toute la semaine, je n’ai pas beaucoup de regrets. J’ai l’impression d’avoir fait une bonne partie du travail. Maintenant il faut finir le boulot demain. »

Thomas Goyard – 2e en RS :X Hommes (Windsurf)
« J’ai 11 points d’écart avec Pierre ce soir, ça pourrait le faire mais vu les qualités du type ça va être dur ! Demain on aura les mêmes conditions, c’est-à-dire 8-12 nœuds clapoteux, on va très vite dans ces conditions tous les 3 donc on va encore se battre pour le podium. Ça reste une Medal Race donc tout peut arriver mais la bataille sera surtout entre Louis et moi car on n’a que 5 points d’écart. Ça va être intéressant. » 

Jean-Baptiste Bernaz – 9e en Laser(dériveur solitaire)
« Je suis content de mes départs, je les ai tous gagnés aujourd’hui. Mais j’ai un déficit de vitesse qui m’empêche de jouer devant. La semaine n’est pas facile. C’est dommage d’être malade alors que j’étais là pour remettre le titre en jeu.
C’est toujours bien de naviguer à la maison. Cette finale de coupe du monde à Marseille permet de donner une idée de ce que ça donnera en 2024 et on a la chance d’avoir un super plan d’eau avec des conditions très variées. On se sent encore plus soutenu que d’habitude avec notamment la visite d’une championne devenue ministre des Sports, Laura Flessel, et de nos proches. »

Marrie Barrué – 4e en Laser Radial(dériveur solitaire)
« J’ai des examens avant et après cette épreuve mais c’est la finale de la coupe du monde et ça se passe à Marseille sur le plan d’eau des JO de 2024, donc c’était impensable de louper ce grand rendez-vous. Il fait beau, il faut chaud, on a de bonnes conditions pour naviguer et l’avantage d’être à la maison c’est d’avoir la visite de la famille et des amis. On a un super soutien !
La régate se passe bien, je travaille les points que je dois travailler et jusqu’à présent ça me réussit bien. Je suis 4e ce soir, l’objectif de demain est de continuer sur cette lancée et de tout donner pour la Medal Race dimanche. »

Du côté des 470 Hommes(dériveur double)
Les jeunes Hippolyte Machetti et Sidoine Dantès sont dans le match depuis le début de la saison. Ils sont 5e ce soir à 3 points du podium. 
« On a très bien compris le système du vent, on va très vite au près et on est régulier. » Commente Sidoine. « Ça a failli être parfait mais des erreurs tactiques au vent arrière nous coutent quelques points à la fin. L’objectif pour demain est de corriger ces petits défauts et d’être capable de jouer le podium à la Medal Race dimanche. »
Après un début de semaine difficile, Kevin Peponnet et Jérémie Mion signent une belle journée qui leur permet de remonter en 11e position, à la porte du top 10 à atteindre demain pour accéder à la Medal Race dimanche.

 

Ajouter aux favoris lien.