Les dériveurs doubles « haute performance » entrent en piste

Cet article a été rédigé par Communication, et posté le 04-08-2018

Début de la compétition pour les 49er féminin et masculin

C’est aujourd’hui à 12h00 que les 49er FX (dériveur double féminin) et les 49er (dériveur double masculin) débuteront leur compétition. Ce sont donc au total 7 séries qui seront en piste pour cette 3ème journée du Championnat du Monde.

Suivez en LIVE TV sur notre page Facebook ou sur notre compte Youtube les performances des 49er FX avec notamment Lili Sebesi et Albane Dubois. Elles seront accompagnées sur le plan d’eau d’un autre équipage tricolore Julie Bossard et Aude Compan.

Albane Dubois (Ce matin) :

«  Ca va très bien, les contrôles se sont bien passés. Nous sommes arrivées début juillet ici à Aarhus avec le bateau. C’est notre 3ème « session » sur place car nous avons fait des petites coupures. Nous avons donc eu le temps de bien préparer les contrôles de jauge. Nous avons eu également le temps de découvrir ce plan d’eau. Il est assez complexe notamment avec le vent de terre, tel que nous allons l’avoir aujourd’hui. Cela t’oblige à « sortir la tête du bateau » et surtout Il faut rien lâcher car dans ces conditions, tu peux revenir de très loin.  Physiquement et mentalement nous sommes bien. Nous avons suivi notre programme avec du cardio, du training…. Comme nous avons passé pas mal de temps ici, nous nous sommes bien habituées au site donc cela nous aide à gérer le stress. Tout va bien, mais sur le « parking » tout le monde va être prêt et cela va être une compétition difficile. »

Camille Lecointre (Hier) :

« Nous avons bien commencé ce Championnat du Monde. Nous faisons une journée un peu moins bien aujourd’hui (vendredi) que hier (jeudi) mais globalement cela reste une bonne journée. Nous sommes 47 bateaux sur la ligne de départ donc il y a un risque de prendre beaucoup de points. Notamment les départs sont très importants, il faut donc se battre pour bien partir. Jusqu’à présent nous avons eu du vent thermique assez stable. Donc c’est agréable de naviguer dans ces conditions. Si par contre le vent vient de terre (ndlr : tel que prévu aujourd’hui samedi) c’est plus difficile et très aléatoire. »

Jonathan Lobert (hier) :

« Aujourd’hui (vendredi) cela s’est beaucoup mieux passé. Nous avons fait trois courses sur la zone stadium, celle des Medal Races. Le vent a été très évolutif entre 6 et 15 nœuds. Je fais une bonne journée avec des places de 12, 2 et 4. C’est bien, cela me replace dans le classement général. »

 

Ajouter aux favoris lien.