CHAMPIONNATS DU MONDE DE VOILE : RENDEZ-VOUS A AARHUS (DANEMARK) DU 2 AU 12 AOUT

Cet article a été rédigé par FFVoile, et posté le 25-07-2018

World Sailing / Sailing Energy

Première épreuve majeure pour l'Équipe de France de Voile en vue des Jeux Olympiques de Tokyo, les championnats du monde à Aarhus au Danemark (2 - 12 août) réuniront 1 500 navigateurs, représentant une centaine de nations. Si les Français auront pour objectif de remporter un maximum de médailles, l'épreuve sera aussi l'occasion de qualifier la France dans chacune des 10 séries olympiques pour les JO 2020.

« Ca va être un très beau et très gros championnat. Commente Guillaume Chiellino, Directeur de l'Équipe de France. C'est traditionnellement l'épreuve sur laquelle il y a le plus de niveau, de toute la préparation olympique. Toutes les nations sont présentes pour se qualifier pour les Jeux. »
 
Qualifier la France pour les Jeux Olympiques de Tokyo 
Une des spécificités de la voile est qu'aux Jeux Olympiques, il n'y a qu'un seul représentant par pays dans chacune des 10 disciplines. Pour avoir leur ticket d'accès aux Jeux, les sportifs doivent d'abord qualifier leur nation. 101 places, sur 250 au total, seront attribuées aux nations à l'occasion des championnats du monde d'Aarhus au Danemark.
« Les quotas sont passés de 380 à 350 athlètes, avec une parité stricte, entre les JO de 2016 et ceux de 2020. Ajoute Guillaume Chiellino. 40% des places seront attribuées à Aarhus. Dans 6 disciplines, il faudra être dans les 8 premières nations pour se qualifier. Etre en Medal Race peut ne pas suffire. Ca met la barre haute ! » 
« De nombreuses nations vont à Aarhus avec des objectifs très élevés. Il faudra être meilleur que les autres et s'accrocher jusqu'au bout parce que ça va être un championnat long et difficile. » commente Jacques Cathelineau, Directeur Technique National. 
« L'Équipe de France va à Aarhus pour qualifier la France dans un maximum de séries. On sait que ce sera très dur, notamment pour celles où il y a peu de places.
Mais il n'est pas question de se contenter de la qualification de la nation. C'est un championnat du monde, une épreuve de référence. L'objectif est d'aller chercher des podiums ! 
Nous pourrons également compter sur plusieurs jeunes coureurs que nous avons également intégré à la délégation française. En 2014, Thomas Goyard, membre de nos dispositifs jeunes avait remporté une belle médaille de bronze.» Précise-t-il.
Ainsi les membres du groupe « Avenirs Olympiques » auront à cœur de montrer qu'ils peuvent être présents sur les grands événements.
 
Décrocher des médailles 
Si la majorité des coureurs s'entrainent depuis deux ans pour cette première grande échéance sur la route de Tokyo 2020, d'autres, plus expérimentés, ont repris la compétition plus récemment après une pause méritée suite aux Jeux Olympiques de Rio. Mais tous ont pour objectif principal cette année de performer aux championnats du monde à Aarhus. 
Le point sur les chances françaises avec Guillaume Chiellino, Directeur de l'Équipe de France : 
« Chez les RS :X Hommes, l'objectif est clair après deux podiums 100% tricolores à Hyères et Marseille, les Français y vont pour décrocher des médailles. Chez les Femmes, Charline Picon a suivi un programme de préparation très sérieux pour se rapprocher le plus possible du podium.
Du côté des 470 hommes, nos deux équipages sont très régulièrement rentrés dans les 10 premiers. Il faudra réussir à battre les Suédois, les Australiens et les Anglais pour pouvoir rentrer dans le top 3. 
Chez les filles, Camille Lecointre et Aloise Retornaz ont fait un très bon début de saison depuis leur reprise en avril à Palma puis à Hyères où elles gagnent. Elles ont à cœur d'aller chercher un podium à Aarhus.
Pour les Laser, Jean-Baptiste Bernaz (vainqueur de la WCS Hyères - TPM) vise le podium mais la concurrence est toujours extrêmement rude dans cette série. 
Jonathan Lobert a été Vice-Champion du Monde en 2015 et 2017 en Finn. Il sait être présent lors des grands événements.
Du côté des Laser Radial et des 49er, compte tenu du début de saison, nous visons la Medal Race. Enfin, en 49er FX, les progrès récents de nos deux équipages sur les dernières épreuves montrent qu'un top 12, voire une Medal Race est envisageable si les filles naviguent à leur meilleur niveau. Enfin, en Nacra17, on visera la qualification de la nation pour les JO de Tokyo. »
 
Le kiteboard intégré, pour la première fois, aux championnats du monde de voile olympique
Les Français seront également bien représentés chez les kiteboarders hommes et femmes. Ils participeront pour la première fois aux championnats du monde de voile olympique, en vue de la prochaine intégration de la discipline aux Jeux Olympiques de 2024.
Ils seront 19 Français à courir en Formula Kite (kitefoil de série), dont les membres de l'Equipe de France et du Dispositif Relève et pas des moindres ! 
Nicolas Parlier, Champion du Monde en titre et Axel Mazella, Vice-Champion du Monde en titre, seront présents ainsi qu'Alexia Fancelli, médaille de bronze l'année dernière au championnat du monde de kitefoil à Oman.

Nicolas Hénard, Président de la Fédération Française de Voile :
« Le Championnat du Monde de Aarhus est la première étape du long chemin qui mènera l'Equipe de France au Japon en 2020. La partie ne va pas être facile, nos sportifs savent tous que le sport de haut niveau nécessite d'être fort à un moment précis. Ils ont cette échéance en tête depuis longtemps, nous verrons s'ils ont su se préparer correctement. Cette épreuve sera aussi l'occasion pour les jeunes compétiteurs de la délégation de marquer les esprits en vue de Paris en 2024 et pourquoi pas 2020. Qu'ils naviguent avec fraîcheur et panache. »

QUALIFICATION DES NATIONS POUR LES JO 2020, COMMENT CA FONCTIONNE ?

Les qualifications des nations pour les JO de Tokyo en voile se jouent en trois temps :

  • 1/  championnat du monde à Aarhus
  • 2/  mondiaux 2019
  • 3/  quotas continentaux

A titre d'exemple, dans la série Finn, il y aura 19 concurrents aux Jeux Olympiques de Tokyo dont le coureur japonais. Il reste donc 18 places à attribuer. 

  • 8 places seront attribuées à Aarhus.
  • 4 places seront attribuées au mondial 2019 pour les nations non déjà qualifiées.
  • 1 place sera attribuée à un pays européen, non déjà qualifié, sur une épreuve à définir.

Les 5 dernières places sont réservées aux pays non européens.

Détail des places qui seront attribuées aux nations lors des championnats du monde à Aarhus, dans chaque discipline de voile olympique. Chaque nation peut obtenir au maximum une place dans chaque catégorie

Disciplines           Nombre de places

RS : X Hommes (windsurf)             10

RS : X Femmes (windsurf)              11

470 Hommes (dériveur double)   8

470 Femmes (dériveur double)    8

Laser Hommes  (dériveur solitaire)            14

Laser Femmes  (dériveur solitaire)             18

49er Hommes (dériveur hautes performances)     8

49er Femmes (dériveur hautes performances)      8

Finn Hommes (dériveur solitaire grands gabarits) 8

Nacra 17 Mixte (catamaran à foil)            8

 

Ajouter aux favoris lien.